We’ve made it! Happy New Year 2016

Thanks to 132 contributions, we’ve made it happen: We completed our crowdfunding campaign!

If you’re a backer, of course, this is not news, as we got funded on January 1st. But what have we been doing since, and more importantly, what have we been doing while I was running the Indiegogo campaign? Let’s find out.

(version française ici)

What a surprising end of 2015 we had at The Visual Clutters. Since our campaign went live, we’ve had a wonderful response from you, our beloved community, but also from the industry, which was quite unexpected.

We also have produced, thanks to Anthony’s focused work, almost 15 minutes of animatic. When I say almost, it’s because from the time this article will be live, we will have crossed that mark.

Mythomen Storyboards

Mythomen Storyboards / We opted for the Japanese boarding style, drawings on the left, notes on the right.

Usually, in a standard production, you create a storyboard of the whole movie, and then, once the director have approved all the shots, you go to the animatic. In 2D animation, animatic involves cutting out the storyboards to create really rough animation to give a sense of rythme. And then, from the animatic, you add temp voices and start the editing process of the movie. The editing part, in animation, starts in pre-production, because producing minutes of animation is really expensive. Before any final image is done, the cut will have to be locked. Of course, the editor will have room in post to adjust the edit, but most of the work will already have been done.

(A short extract from our Animatic. You’ll notice the slow pace due to our brain processing the picture super fast. If we keep the same duration, but put detailed animated images, the pace will feel faster, because our brain will take more time to understand what’s going on)

We decided to start the animatic without having finished the storyboard first, because we are still polishing the screenplay. So we sliced our work following the 3 act structure of the screenplay. Once we finished polishing the first act, Anthony started the board and the animatic. So the 15 minutes we have are the 15 first minutes of the movie.

With Elise, we’ve been polishing the script. We’ve just crossed the mid-point of the movie, and so far, the rewriting has been easier than expected. Of course, as we are approaching the third act, making sure all the narrative arcs finishes properly will give us more work. But, as some one once said: so far, so good.

On the funding side, I’ve been really busy driving the Indiegogo campaing. This was a lot of work, and way more than I initially anticipated. But thanks to the help of the Indiegogo staff and John Trigonis, I managed to survive. If you ever consider doing a crowdfunding campaign, you should not only prepare it several month in advance like we did, but also make sure you have enough free time (vacation) to run it properly, and course correct if any slow down happens. I did not have enough free time, and it got me really nervous and lost the first few days.

Like I said earlier, we’ve also had some feedback from the industry, and we’re in talks with a few people. We will keep you updated soon ;)

Because we were all very busy, we didn’t had time to work on the tools themselves, but I’m sketching out several ideas to help us create a richer and more beautiful movie, with less hassle. I’ve been reopening the source code of CrowdCodile, a still very beta script to create and handle animated crowds. I even did a tutorial about it two and half years ago.

And that’s all for today.

We’ll be back early february with more news and things to show. Meanwhile, if you missed the Indiegogo campaign you can still participate here! Isn’t that cool?

Cheers,

Seb & the Mythomen Team

Version Française

Quelle belle fin d’année 2015 pour The Visual Clutters, notre petite boite de production. Depuis que nous avons lancé notre campagne de financement participatif, nous avons eu de super retours de votre part, mais aussi de la part de l’industrie de l’animation, ce qui était complètement inattendu !

Au 31 décembre, nous avions aussi produit, grâce à Anthony, presque 15 minutes d’animatique. Quand je dis presque, c’est parce qu’au moment où seront publiées ces lignes, nous les auront déjà dépassées.

Mythomen Storyboards

Une planche de storyboard de Mythomen. On a opté pour une présentation à la japonaise (dessins à gauche, notes à droite)

Généralement, l’animatique ne commence qu’une fois le storyboard du film complètement terminé, quand le réalisateur a approuvé tous les plans. En animation 2D, l’animatique demande la découpe du storyboard pour créer des animations très archaïques, dans le but de chronométrer et rythmer les plans. Ensuite, on ajoute les voix temporaires et on commence le montage du film.

(Un court extrait de notre animatique. Vous constaterez que le rythme est lent. C’est parce que notre cerveau arrive a décoder les images simples très rapidement. Si nous gardons le même montage, mais que nous y mettons des images détaillées en couleurs et animées, le rythme paraitra bien plus soutenu car notre cerveau prendra plus de temps pour décrypter l’action)

Traditionnellement, le montage a lieu en post-production, après le tournage. Mais comme produire des images animées demande beaucoup de temps et d’argent, il a lieu lors de la pré-production, pour ensuite être ajusté en post-production. De cette façon, le producteur s’assure de ne pas produire trop d’images qui seront coupées au final.

De notre côté, nous avons décidé de commencer l’animatique avant même d’avoir fini le storyboard, car nous sommes toujours en train de peaufiner le scénario. Du coup, nous avons découpé notre travail en suivant la structure en 3 actes de l’histoire. Une fois que nous avions terminé notre travail d’écriture sur le premier acte, Anthony a démarré son travail sur les storyboard et l’animatique. Du coup, les 15 minutes que nous avons correspondent au 15 premières minutes du film.

Avec Élise, nous venons de finir la première moitié de la réécriture. Nous avançons relativement vite, mais le dernier acte va probablement nous donner du fil à retordre, car il faut s’assurer que tous les arcs narratifs du film y trouvent leur juste conclusion. En tous cas, jusqu’ici, tout va bien.

Du côté du financement, j’ai été très pris par la campagne Indiegogo. Ce fut bien plus de travail qu’anticipé. Mais grâce à l’aide du staff d’Indiegogo et surtout de John Trigonis, nous avons survécu ! Si jamais vous entreprenez un financement participatif, non seulement je vous conseille de vous y préparer plusieurs mois à l’avance comme nous l’avons fait, mais aussi d’avoir suffisamment de temps libre (congés) pour vous en occuper. Je n’ai pas eu assez de temps libre, et la première semaine fut un très très lourde à porter.

Et comme je le disais plus haut, nous avons eu quelques retours professionnels, et nous sommes en pourparlers pour boucler notre budget. Je ne manquerais pas de revenir là dessus dès que nous en saurons plus ;)

Avec tout ça, nous n’avons pas eu le temps de travailler sur nos outils, même si depuis quelaues semaines, je réfléchis activement sur plusieurs idées. J’ai tout de même ouvert le code source de notre script CrowdCodile, que j’avais laissé de côté le temps d’écrire le film, et que j’avais présenté ici même il y a bien deux ans et demie.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

On revient début Février avec plein de nouvelles choses à vous montrer. Si vous n’avez pas eu le temps de participer au financement, n’ayez crainte, vous pouvez toujours le faire ici, car Indiegogo nous permet de garder des récompenses ouvertes !

A très vite,

Seb & l’équipe Mythomen.

Author: Yenaphe

2D animation enthusiast. South Park lover. Dark comedy lord. Slave to the bad joke gods. Writer & Director of Mythomen.

LogoMytho2.png

Join us Today!

Have we told you that you can subscribe for the most awesome mailing list of all time? Just add your email below and enjoy!

You have Successfully Subscribed!